Actualités Général

Alimentation: nos astuces pour passer la période des fêtes en tout sérénité

Les fêtes de fin d’années arrivent à grands pas, et quoi de plus naturel que de se retrouver en famille et entre amis pour fêter noël et la nouvelle année ? Ce sont des moments de joie et de bonheur bien sûr, mais peut être aussi de stress pour ceux qui font attention à leur poids… Elodie, conseillère en nutrition à l’IPCO, nous donne ses astuces !

Les fêtes approchent, alors comment gérer ça lorsque l’on fait attention à ce qu’on mange ?

Elodie : Le problème avec les fêtes, c’est que c’est le 24 décembre au soir, le 25 à midi, le 25 au soir, etc. Et le 26 on est encore souvent invité… Ce sont des repas riches, gras et arrosés en général. Nous conseillons aux patient en premier lieu d’en profiter, parce que cela n’arrive qu’une fois dans l’année, mais d’essayer de “limiter la casse” !

Qu’entendez vous par “limiter la casse” ?

Elodie : Limiter la casse, cela veut dire qu’on ne va pas se gaver de toasts en entrée, engloutir la moitié du plat de pommes de terre, se servir plusieurs tranches de pain avec le fromage… On va essayer de privilégier les fibres et des protéines – seule source d’énergie que notre organisme sache comptabiliser correctement – tout en se faisant plaisir. On peut manger un peu de tout, sans excès, et on trouvera toujours, de la salade ou un fagot de haricots verts pour un accompagnement plus volumineux et  moins calorique. On peut également alterner avec un verre d’eau chaque fois qu’on a bu un verre de vin… On va aussi essayer de faire une marche en famille après le repas, ou de pratiquer une activité physique un peu plus intense le lendemain.

On peut même prendre du dessert ?

Elodie : Pour le dessert, le mot d’ordre est le même, on se fait plaisir ! Bien sûr, on ne se resserre pas trois fois de la bûche…mais on évite les frustrations. Et pour certains repas, si on a le plaisir de recevoir chez soi, on peut tout à fait servir un dessert plus léger, comme des mousses ou des salades de fruits… Internet regorge de recettes de desserts délicieux et peu sucrés. En règle générale, en faisant soi même et en laissant les plats industriels de côté on contrôle beaucoup mieux ce qu’on a dans l’assiette. Pour donner une image simple, pour votre repas de Noël,  faites vos courses au marché, pas en grande surface !

Peut on sauter un repas pour “compenser” les excès de la veille ?

Elodie : Surtout pas ! Ne vous dites pas “j’ai fait un repas riche la veille donc je saute mon petit-déjeuner” ! Non, c’est une nouvelle journée qui commence, prenez votre petit-déjeuner, c’est extrêmement important !

Avez-vous un message pour ceux qui sont angoissent par rapport au contrôle de leur poids à l’approche des fêtes ?

Elodie : Beaucoup de patients se demandent comment ils vont s’organiser, comment ils vont faire… Parce qu’il y a Noël, mais il y aura le réveillon de fin d’année aussi ! Je leur dis de ne pas s’inquiéter, si on rééquilibre ses repas par la suite, ce ne sont pas 3 ou 4 repas riches sur la période des fêtes qui vont tout changer.

Table de noël