Actualités Général

Coca-Cola accusé de payer des scientifiques pour promouvoir ses boissons sucrées

Le lobbying est une pratique bien connu des industriels de l’agro-alimentaire, qui va un peu loin lorsque le géant mondial des boissons sucrées paye des scientifiques pour détourner l’attention des effets de ses produits sur la santé et l’épidémie d’obésité.

Les effets des boissons sucrées de plus en plus connus

Nous en avons parlé sur le blog pondera, s’il est important de veiller à avoir une alimentation saine et équilibrée, les boissons sucrées et l’alcool jouent aussi un rôle important dans la prise de poids et l’apparition du diabète de type II. L’impact des sodas sur la santé est d’ailleurs désormais connu du plus grand nombre, et leur consommation diminue : les débats sur une taxe sur les sodas se multiplient, et aux Etats-Unis il est question de réduire la publicité pour les boissons sucrées à destination des enfants et de supprimer les distributeurs de sodas des espaces scolaires. Dans ce contexte, la firme multinationale Coca-Cola a entamé une nouvelle stratégie qui consiste à payer des études scientifiques qui minimisent les effets des boissons sucrées sur la santé.

Peut on apporter du crédit à des études scientifiques financées par Coca-Cola ?

Afin de contrer les effets des politiques de prévention sur ses ventes, le géant américain n’hésite pas à dépenser des millions de dollars. D’après le blog du New York Times qui a mené l’investigation, l’entreprise a débloqué plusieurs millions de dollars pour la création du «Global Energy Balance Network» (GEBN), un institut de recherche qui promeut le concept de balance énergétique, mais qui encourage une activité sportive en parallèle d’une hausse de la prise de calorie. Leur but est de faire passer un message selon lequel on peut tout à fait se focaliser sur l’activité physique uniquement, sans se préoccuper de la quantité de calories consommées.

La communauté scientifique s’est indignée d’apprendre que des chercheurs reconnus publient de tels résultats sans mentionner que leur recherche est intégralement financée par Coca-Cola.

Les ventes de sodas sont en chute libre depuis près d’une décennie, et un sondage récent donne près de 60% des américains qui évitent d’en consommer. Cette stratégie qui consiste a semer le doute scientifique et à discréditer les critiques avait aussi été utilisée par l’industrie du tabac lorsque les effets ont été connus du grand public.

La méthode Pondera : une activité physique régulière associée à une alimentation saine

Le respect de la balance énergétique doit passer par la reprise d’une activité sportive régulière et par le suivi d’un programme alimentaire adapté. Rencontrez notre kinésithérapeute et notre diététicienne pour mettre au point votre programme personnalisé, et bénéficiez d’un suivi régulier pour rester motivé !

Laissez vos coordonnées sur notre page contact ou contactez nous au 03 89 46 02 49 pour prendre rendez-vous.

 

Boissons sucrées et perte de poids
Source :

http://well.blogs.nytimes.com/2015/08/09/coca-cola-funds-scientists-who-shift-blame-for-obesity-away-from-bad-diets/