Général

Comment l’environnement influence notre appétit

Vous croyez contrôler la nourriture que vous avalez chaque jour ? Vous pensez que vous n’obéissez qu’à vos goûts, vos humeurs, votre faim ? Erreur ! Il existe de nombreuses raisons inconscientes, sans aucun lien avec notre appétit, qui nous poussent à trop manger.

Le Pr Brian Wansink, psychologue de l’alimentation, démontre avec humour combien notre environnement conditionne nos comportements alimentaires en nous poussant à manger… plus !

Dans son livre, il relate une expérience à laquelle lui et son équipe se sont livrés :

« Dans un immeuble de bureaux rempli de secrétaires, nous avons octroyé à chacune une jolie bonbonnière de 30 délicieux bonbons au chocolat. Ce cadeau en l’honneur de la semaine des secrétaires était tout à fait personnel et s’accompagnait de l’interdiction de le partager avec quiconque. Ces bonbonnières étaient toutes identiques, à un détail près : la moitié était en verre transparent, l’autre en verre opaque blanc de manière à dissimuler les chocolats une fois le couvercle refermé.

Chaque soir, pendant deux semaines, une fois les secrétaires reparties chez elles, nous comptions les bonbons laissés et remplissions à nouveau la bonbonnière ».

Les résultats sont étonnants : les secrétaires ayant reçu des bonbons  dans des récipients transparents en ont mangé plus souvent (en moyenne elles piochaient 7,7 fois par jour, soit 71% de plus que leurs collègues dotée de boîtes opaques qui ne piochaient que 4,6 fois par jour).

Ainsi, le simple fait de regarder ou de sentir de la nourriture nous donne envie de manger.

Et vous… Pensez-vous avoir assez de volonté pour résister à cette coupelle de chocolats placée sur votre bureau ou dans le salon ?

Vous savez maintenant que l’on ne voit pas nous tente moins. Alors fermez les placards – commencez par ne pas trop les remplir ! –  et évitez les portes vitrées.

Enfin, n’oubliez pas que nous sommes (souvent) partisans du moindre effort : mettez à l’endroit le moins accessible ce qui est le plus tentant. Au pire, ce sera l’occasion de faire un peu d’exercice !

Source : Pr Brian WANSINK, « conditionnés pour trop manger », Thierry Souccar Editions, 2009

Obésité et appétit