Actualités Général

La cuisine maison pour lutter contre le diabète et l’obésité

Augmenter sa consommation de repas “faits maison” permet de lutter contre le diabète de type II et l’obésité, selon une étude présentée récemment par la American Heart Association.

 
Qui n’est jamais été tenté, par manque de temps ou d’envie de faire à manger, de prendre ses repas dehors ou de réchauffer un plat cuisiné ? Plus rapide, certes, mais non sans conséquences !

Chez Pondéra nous ne vous le répéterons jamais assez : on aime cuisiner à partir de produits frais pour savoir ce qui se trouve dans notre assiette. Et une nouvelle étude scientifique nous donne raison.

Plats préparés et fast-foods sont les ennemis de la nutrition

Réalisée par la Harvard School of Public Health (Boston, USA), cette étude suggère que le fait de consommer plus de repas préparés à la maison réduit les risques de prise de poids sur la durée.

Manger au restaurant (et particulièrement dans les fast-foods) ou des plats industriels est connu pour favoriser un apport élevé en calories et en sel, et augmenter ainsi les risques d’obésité et d’hypertension.

Pourtant, depuis 50 ans la place laissée à ces deux modes d’alimentation n’a cessé d’augmenter en France !

Un risque 13% inférieur de diabète en consommant 2 plats “maison” par jour

Pour cette étude, les chercheurs se sont basés sur les dossiers de 58 000 femmes et 41 000 hommes d’âge moyen ou plus âgés. Ils ont évalué les liens entre leur consommation de plats “faits maison” et l’apparition de diabète de type II. Chaque participant sélectionné ne présentait ni diabète, ni cancer, ni maladie cardio-vasculaire au début de l’étude et a été suivi pour une durée pouvant aller jusqu’à 26 ans, entre 1986 et 2012.

 
L’étude montre que les personnes ayant consommé environ deux repas faits maison par jour (déjeuners et dîners) – soit entre 11 et 14 plats “faits maison” par semaine – voyaient leur risque d’être atteints de diabète baisser de 13% par rapport à ceux en ayant consommé moins de 6 par semaine.

Les chercheurs ont également montré que ceux consommant plus de repas préparés à la maison étaient moins sujets à la prise de poids sur une période de 8 ans, ce qui selon eux explique la baisse de prévalence du diabète.

Pondéra : une méthode simple et des conseils pratiques

Cette analyse ne tient pas compte des petit-déjeuners en raison du manque de données disponibles à ce sujet. Mais il y a fort à parier que ceux qui démarrent la journée en préparant chez eux le repas le plus important de la journée sont également moins touchés par le surpoids !

 
Pour rencontrer nos diététiciennes et vous faire aider pour la gestion chronique de votre poids, contactez-nous.

 

Cuisine maison et perte de poids
Source : http://www.eurekalert.org/pub_releases/2015-11/aha-emh103015.php