Actualités Général

L’alcool compte pour 10% des calories absorbées chez l’adulte

Qui dit fêtes de fin d’année, dit forcément quelques bons verres à déguster. Vous regardez sans doute attentivement combien de calories vous absorbez en mangeant un hamburger ou un biscuit… Mais vous êtes-vous déjà demandé combien de calories vous apporte un verre de vin ou une bière?

La très britannique Société Royale pour la santé publique a établi récemment des comparaisons entre l’apport calorique alimentaire et l’apport calorique de certains breuvages alcoolisés, et les résultats sont édifiants.

La plupart d’entre vous considèrent par exemple qu’un doughnut au chocolat est plus calorique qu’un verre de vodka, alors qu’ils sont équivalents en terme de calories.

De manière générale, selon la RSPH, les trois quarts des personnes interrogées ne connaissent pas la valeur calorique d’un verre de vin, de bière, ou d’un cocktail.

Saviez-vous par exemple qu’une flûte de champagne vous apporte 170 calories, comme… une demie part de gâteau au chocolat? Qu’un cocktail Pina Colada correspond à 450 calories comme…un cheeseburger ?

D’accord, vous n’en buvez pas tous les jours, mais un demi de bière correspond, lui, à 120 calories soit une part de pizza ou un quart de tablette de chocolat.

Chaque gramme d’alcool apporte 7 calories, contre 4 avec les glucides (sucres) et les protéines et 9 pour les lipides (graisses). C’est donc un nutriment très énergétique.

On ne consomme bien sûr pas de l’alcool pur, mais des boissons alcooliques ou des boissons alcoolisées. Les premières ne contiennent rien d’autre que de l’alcool et de l’eau, alors que les secondes apportent aussi beaucoup de glucides.

De plus, l’alcool, qui ne peut pas être stocké par l’organisme, est immédiatement oxydé, aux dépens de l’oxydation des lipides. Tout excès calorique induit par la consommation d’alcool favorise ainsi indirectement le stockage des graisses alimentaires dans le tissu adipeux.

N’étant pas considérées comme des aliments, les boissons alcoolisées sont actuellement exemptées d’afficher les calories contenues.

Une décision qui pourrait être modifiée par la Commission européenne comme le demande la Société royale pour la santé publique.

Pour autant, une telle mesure aurait-elle un impact ?

La RSPH a mené une expérience dans un pub dans le but de vérifier si l’affichage du nombre de calories sur les bouteilles d’alcool modifierait le comportement des consommateurs. Un menu sur lequel les calories des boissons étaient affichées a été proposé à un groupe et une carte classique à un autre. Résultat : le groupe qui n’avait pas d’indications sur le nombre de calories a consommé 764 calories par personne contre 381 pour l’autre groupe. En moyenne, les clients informés ont donc ingéré presque deux fois moins de calories.

Alcool et calories

Credit Photo : Sancerre by THOR on Flickr