Actualités Général

L’obésité liée à 500 000 nouveaux cas de cancer chaque année

Une nouvelle étude de l’agence du cancer de l’Organisation Mondiale de la Santé a analysé les chiffres concernant les cancers liés à l’obésité dans le monde. En plus d’annoncer un chiffre énorme, elle révèle des disparités importantes dans le monde : le nombre de cas est beaucoup plus élevé dans les pays développés et chez les femmes.

L’obésité a causé 500 000 nouveaux cas de cancer en 2012

L’étude, réalisée par l’International Agency for Research on Cancer (IARC) et publiée dans le The Lancet Oncology le 26 novembre dernier, montre que près d’un demi million de cancers pouvaient être attribués à un Indice de Masse Graisseuse (IMC) élevé.

On considère qu’une personne est en surpoids lorsque son IMC est supérieur à 25, et qu’elle est en situation d’obésité lorsque son IMC est supérieur à 35.

Les chercheurs soulignent le fait que le surpoids et l’obésité sont des facteurs de risque importants et ont été responsables de 3.6% des nouveaux cas de cancers dans le monde en 2012.

Des disparités importantes

Une analyse au niveau mondial a souligné que les cancers dus à l’obésité sont plus communs dans les pays développés, avec 5.2% des nouveaux cas de cancers contre 1.2% dans les pays moins développés.

On note aussi des différences entre hommes et femmes : la proportion des cancers liés à l’obésité est plus grande chez ces dernières avec 5.3%, contre 1.9% chez les hommes. Pour le cancer du sein post-ménaupause, cancer le plus commun chez la femme dans le monde, l’étude suggère que 10% auraient pu être évités grâce à un poids sain.

L’obésité est un facteur de risque pour les cancers de l’oesophage, du colon, du rectum, des reins, du pancréas, de la vésicule biliaire, du sein, des ovaires, de l’utérus, ainsi que pour les maladies cardio-vasculaires et le diabète.

La lutte contre l’obésité cruciale pour prévenir les cancers

L’étude montre également que plus d’un quart des cancers liés à l’obésité auraient pu être évités si la population avait conservé l’IMC moyen d’il y a 30 ans. Les chercheurs attirent l’attention sur les mesures urgentes qui doivent être prises pour combattre l’épidémie mondiale d’obésité.

La lutte contre le surpoids passe par une alimentation saine et une activité physique régulière : l’équipe Pondera vous accompagne dès aujourd’hui pour vaincre durablement votre problème de poids et ses effets néfastes sur votre santé.

Prenez dès maintenant rendez-vous sur notre page contact.

Obésité et cancer

Crédit photo: Tony Alter on Flickr


Source :

« Global burden of cancer attributable to high body-mass index in 2012: a population-based study » published in The Lancet Oncology, november 2014