Actualités Général

L’usage des appareils digitaux lié à l’obésité, selon une étude

Une étude récente suggère que les personnes qui passent sans cesse d’un appareil à l’autre (téléphone, tablette, ordinateur, etc.) sont plus à risque de développer de mauvaises habitudes alimentaires et l’obésité.

Quel impact a la technologie sur nos habitudes alimentaires ?

 

Les gadgets se multiplient et l’exploration de tout ce que la technologie a à offrir est tentante, mais elle pourrait bien mener à la ruine de notre santé.

À la maison et au travail, différents appareils captent sans cesse notre attention : les smartphones, tablettes, ordinateurs et maintenant montres connectées ont chacun leurs notifications qui ne cessent de nous distraire et de nous attirer de l’un à l’autre.

Même lors de nos repas, où lorsque nous passons du temps de qualité avec nos amis et notre famille, nous sommes tentés de consulter nos derniers messages ou “likes”.

Qu’en est-il alors des effets de ces intrus sur notre contrôle de nos impulsions et la manière dont nous mangeons ? C’est ce qu’une équipe de chercheurs a étudié. Et les résultats sont alarmants.

 

À lire aussi : 12 mythes concernant l’activité physique

 

Des liens entre médias digitaux et mauvaises habitudes alimentaires

 

D’après les scientifiques, l’arrivée des écrans de smartphone et de tablette est le changement le plus important que l’environnement humain ait connu au cours de ces dernières décennies, alors que les taux d’obésité n’ont jamais été aussi élevés.

En étudiant les habitudes des participants à l’étude, ils se sont rendu compte que plus ils avaient une tendance élevée à passer sans cesse d’un écran à l’autre, et plus ils avaient un IMC élevé par rapport aux autres. Ils ont aussi fait passer des scanners du cerveau aux participants, en leur montrant des images de snacks mauvais pour la santé mais appétissants. Ils se sont rendu compte que chez ceux avec un usage multiple des appareils digitaux, les zones du cerveau impliquées dans l’addiction et la mise en place de mauvaises habitudes s’activaient.

Les chercheurs concluent en déclarant que selon eux, la manière dont nous utilisons les médias digitaux peut affecter la manière dont notre cerveau fonctionne, et, à la suite, nos habitudes et notre santé.

 

Alors pourquoi ne pas lâcher les écrans pour aller faire un tour dehors, et se remettre en mouvement ?

 

Pour plus d’informations sur le programme Pondera, rendez-vous sur notre page contact.

 

Source : Lopez, R.B., Heatherton, T.F. & Wagner, D.D. Brain Imaging and Behavior (2019). https://doi.org/10.1007/s11682-019-00056-0