Actualités Général

Perte de poids : le sport sur prescription médicale

L’activité physique sur prescription médicale ? Alors que l’idée commence seulement à faire son chemin chez des médecins généralistes, l’activité physique est au cœur de la méthode Pondéra depuis sa création.

Une prise de conscience du corps médical…

Les journées nationales de la Médecine Générale se sont tenues au mois d’octobre, avec notamment une rencontre débat sur la place de l’activité physique dans la lutte contre le surpoids et l’obésité.

En effet, les chiffres de l’obésité sont en très forte hausse en France et les médecins généralistes sont les premiers à diagnostiquer les patients en surpoids.

Parmi les solutions proposées, la possibilité de prescrire une activité physique à des patients qui bien souvent ont un mode de vie totalement sédentaire et pas forcément l’envie ni la motivation d’en changer seuls.

Chez Pondéra, et ayant compris dès la fondation de la méthode que l’activité physique doit impérativement accompagner la prise en charge alimentaire, nous ne pouvons que saluer cette prise de conscience de la part des médecins.

… et des pouvoirs publics

Un amendement à la loi de santé avait d’ailleurs été déposé par la député et ancienne ministre des sports Valérie Fourneyron, prévoyant la possibilité pour les personnes atteintes d’affection de longue durée de bénéficier de telles prescriptions.

L’activité physique permet en effet, en plus de lutter contre l’obésité, de réduire le risque de récidive de cancers et de maladies cardio-vasculaires, pour ne citer que quelques exemples.

Elle confiait au Parisien qu’il s’agirait de remplacer une longue liste de médicaments par l’activité physique. La Haute Autorité de Santé (HAS) avait considéré en 2011 que la France était en retard par rapport à d’autres pays européens dans le développement des thérapeutiques non médicamenteuses.

Le sport sur ordonnance médicale est d’ailleurs une réalité depuis novembre 2012 à Strasbourg, où plus de 170 médecins ont signé une charte « sport-santé sur ordonnance », pour permettre en partie aux personnes atteintes de surpoids et d’obésité de pratiquer une activité physique encadrée par des professionnels.

L’Alsace est donc en avance sur son temps !

L’expérience, un argument de poids

Les spécialistes insistent sur l’importance de la mise en place d’équipes spécialisées coordonnées pour lutter efficacement contre le surpoids. Pour les programmes Pondéra, l’IPCO regroupe médecins, diététiciennes, kinésithérapeute et psychothérapeute pour permettre une prise en charge complète dans un même lieu depuis 2011.

Pour plus d’information, rendez-vous sur notre page contact.

 

Sport et perte de poids