Actualités Général

Pourquoi les régimes qui ignorent la faim sont voués à l’échec ?

Les nombreux régimes basés sur la restriction alimentaire qui fleurissent sont toujours suivis d’une reprise de poids. La raison ? Il ne prennent pas en compte la sensation de faim.

Une étude américaine historique

La faim est la réponse biologique à la privation calorique, et ceux qui suggèrent qu’elle est purement “dans la tête” devraient eux-mêmes s’y confronter.

Une étude menée à la fin des années 40 par l’Université du Minnesota (USA) a permis d’étudier le mécanisme de la privation calorique et de la sensation de faim sur les individus. 36 personnes ont suivi un régime durant 24 semaines au cours desquelles elles ont été nourries avec moins de 1600 kcal par jour.

Les effets sur ces personnes peuvent nous faire réfléchir sur notre capacité à gérer la privation alimentaire, et sur ce que l’on peut attendre des régimes restrictifs sur le long terme.

Les effets désastreux de la privation calorique : fatigue, mal-être et reprise de poids

Les participants à l’étude ont perdu environ 500 grammes de graisse par semaine pendant 12 semaines, et seulement 250 grammes par semaine durant les 12 semaines suivantes, malgré une privation constante.

En plus d’une fatigue constante et d’un ralentissement du métabolisme, de nombreux troubles psychologiques ont été détectés, notamment des états dépressifs ou d’irritabilité.

A l’issue des 12 semaines, les participants ont suivi 12 semaines supplémentaires de réhabilitation alimentaire contrôlée, puis ont pu recommencer à manger sans restrictions.

Étant autorisés à manger jusqu’à satiété – sensation qui était désormais difficile à resentir – certains ont consommé des quantités impressionnantes de nourriture (jusqu’à 10 000 kcal par jour ! ).

Ils ont repris du poids et gagné en masse graisseuse extrêmement rapidement.

20 semaines après la fin de l’étude, ils avaient en moyenne 50% de masse graisseuse supplémentaire par rapport au début de l’étude.

La sensation de faim ne peut pas être ignorée

Que penser alors de ces régimes qui font comme si la sensation de faim n’existait pas – alors qu’il faudrait la supporter non pas pour 24 semaines, mais pour une vie entière !

Il ne fait de doute pour personne qu’en privant quelqu’un de calories de manière intense, on obtiendra une perte de poids. Toutefois la clé du succès se trouve dans une prise en charge de la sensation de faim, car sans cela il sera tout bonnement impossible de maintenir une perte de poids.
Pour en savoir plus sur la méthode d’alimentation séquentielle et volumique de Pondéra et notre prise en charge de la sensation de faim, rendez-vous sur notre page contact.

 

régime et sensation de faim
Source : Gary Taubes – Diet Advice that ignores hunger  http://www.nytimes.com/2015/08/30/opinion/diet-advice-that-ignores-hunger.html