Actualités Général

Sédentarité : les jeunes bougent de moins en moins

La lutte contre l’obésité passe par une alimentation saine, mais aussi par une activité physique régulière. La situation est loin de s’améliorer pour la jeune génération, si l’on en croit une nouvelle étude.

Les jeunes sont de plus en plus sédentaires

L’arrivée des écrans, devenus omniprésents à tous les moments de la journée, ne cesse d’augmenter le temps que nous passons sans bouger. Mais si nous bougons déjà moins que nos parents, qu’en est-il de la plus jeune génération ?

Cela ne s’améliore pas, comme le montre une étude australienne qui affirme qu’en 40 ans, les enfants ont perdu 25 % de leur capacité cardio-vasculaire. En effet, si en 1971 un enfant courait 800 mètres en 3 minutes, il met en moyenne 4 minutes aujourd’hui.

En plus des risques liés au surpoids, des risques de maladies cardio-vasculaires sont à craindre si la situation ne s’améliore pas. C’est pourquoi la Société Française de Cardiologie organise les “Parcours du Coeur Scolaires” pour encourager les établissements scolaires à mettre en place des ateliers de promotion de l’activité physique auprès des élèves.

Les enfants sortent moins que les détenus

Pour comprendre l’ampleur des dégâts, nous pouvons nous tourner vers le Royaume-Uni où une étude récente montre que les jeunes enfants sortiraient plus… s’ils étaient en prison ! En effet, trois quarts des enfants britanniques passeraient moins d’une heure par jour en moyenne à l’extérieur, et 20 % d’entre eux n’iraient pour ainsi dire jamais jouer dehors. C’est donc moins que l’heure d’activité physique extérieure recommandée pour les détenus par les Nations Unies.

Ici encore, les chercheurs mettent en cause les écrans, devant lesquels les enfants passeraient deux fois plus de temps qu’à l’extérieur, mais aussi les parents qui ne les laissent pas sortir par peur d’accidents.

La sédentarité est d’autant plus problématique chez les enfants, dont le capital santé se constitue dès la plus jeune âge.

Ces enfants sédentaires ne deviendront pas miraculeusement actifs en grandissants : c’est bien en montrant l’exemple que l’on peut changer la donne ! Autrement, la spirale de la sédentarité et de l’obésité continuera à s’amplifier.

Lutter contre la sédentarité pour vaincre le surpoids

Pour inverser la tendance : on s’active !

Pour les enfants, fini les “écrans nounous” qui les occupent : on sort se dépenser à l’air libre. Avec l’arrivée du printemps, privilégions l’activité physique en marchant régulièrement et en augmentant notre nombre de pas au quotidien.

 
A lire aussi : 3 idées de ballades autour de Mulhouse

 
Pour plus d’informations, rendez-vous sur notre page contact.

Sédentarité et obésité