Actualités Général

Surpoids : ce que vous ne savez pas à propos du yaourt

Lorsqu’il s’agit de comprendre les enjeux de la lutte contre l’obésité au niveau mondial, le yaourt est une bonne illustration. Très populaire dans notre caddie, ses effets sont moins évidents que ceux des chips et autres snacks, car le yaourt est le produit trompeur par excellence.

yogurt-670343_1920

Que contiennent vraiment les yaourts ?

Dans son état normal – nature et non allégé – le yaourt est plutôt bon pour la santé. Il est bénéfique pour le système immunitaire, peut renforcer les os et est parfait pour caler les petites faims.

Le problème est qu’une grande majorité des yaourts que nous consommons sont très éloignés du produit naturel de base. A la place, nous préférons des produits ultra transformés, obtenus en partie par du yaourt de substitution auquel sont ajoutés des additifs tels que de la gélatine, du sucre et des agents de saveur. Cela les rend moins cher à produire pour les industriels que du yaourt traditionnel, bien qu’il soit ensuite vendu plus cher. Et il est nettement moins bon pour votre santé !

Jusqu’à 90 % des apports journaliers en sucre dans un pot

L’organisme FoodFoundation UK a publié un rapport qui étudie les produits du principal producteur de yaourt au Royaume-Uni.

Les yaourts commercialisés contiennent entre 21 et 30g de sucre, principalement des sucres ajoutés, ce qui représente plus de 60 % des apports journaliers recommandé pour un adulte, et plus de 90 % pour ceux d’un enfant.

En remplaçant le yaourt par du sucre, le producteur peut donc produire moins cher (le sucre est moins cher que le lait), et le produit final a de meilleurs propriétés en termes de texture et de conservation.

Les industriels investissent ensuite massivement dans la publicité, et ils continuent à bénéficier de la bonne image du yaourt pour commercialiser un produit qui ne s’y apparente que de loin, et ce même dans leurs produits spécifiquement destinés aux enfants. Au Royaume-Uni, 58 % des dépenses en publicité s’effectuent sur les snacks, contre seulement 3 % sur les fruits et légumes.

Le piège des produits ultra transformés

Ne laissons plus l’industrie gagner des millions d’euros aux dépends de notre santé. Les sucres cachés dans les produits industriels contribuent fortement au développement de l’obésité partout dans le monde.

Au supermarché, nous préférons choisir un yaourt nature, et pourquoi ne pas ajouter une cuillère de miel pour le déguster ?

 
Pour plus d’informations, rendez-vous sur notre page contact.

 
Source : http://foodfoundation.org.uk/wp-content/uploads/2016/01/The-Food-Foundation-64pp-A4-Landscape-Brochure-AW-V32.pdf