Actualités Général

Témoignage : comment j’ai commencé à prendre un petit-déjeuner chaque jour

Au début, pas facile de recommencer à prendre un petit-déjeuner tous les jours… Ni le temps, ni l’appétit, les premières semaines n’ont pas été faciles. Mais sur les conseils de Pondera je m’y suis mise, et aujourd’hui je ne peux plus m’en passer. Découvrez comment.

petit déjeuner perte de poids

Ce n’est pas vraiment que je ne mangeais rien : j’avalais une tasse de café avant de partir, et il n’était pas rare que je mange un croissant ou des gâteaux en arrivant au bureau. Bref, j’étais loin de donner à mon corps l’énergie dont il avait besoin pour tenir la journée et surtout éviter la fringale de 18h. En moins d’un mois, j’ai réussi à reprendre des bonnes habitudes.

1. J’ai commencé par des petites quantités

Si pour perdre du poids il est important de manger suffisamment lors du petit-déjeuner, le changement ne s’est pas opéré en un jour. J’ai commencé par des quantités modérées, pour réhabituer mon corps à manger le matin, puis j’ai augmenté les quantités au fur et à mesure.

2. J’ai mangé moins le soir, en particulier avant de me coucher

Je ne prenais pas de petit-déjeuner, mais j’avais tendance à manger beaucoup le soir lors du dîner, voir à grignoter après le repas, parfois même peu de temps avant de me coucher. Résultat : je dormais mal et n’avais pas faim au réveil.

3. Je me prépare un petit-déjeuner délicieux

Manger des choses que j’aime rend beaucoup plus attractif le fait de prendre mon petit-déjeuner. Dans les recommandations qui me sont données par les pilotes Pondera, je construis un menu que j’aime vraiment. Oui, c’est possible !

4. Je garde les choses simples

Ce n’est pas parce que c’est bon que ça prend des heures à préparer. Je prépare à l’avance dans mon frigo des portions spéciales, pour que le matin je n’ai plus qu’à me lever et à déguster.

5. Je me lève tôt

La raison principale avancée par celles qui ne prennent pas de petit-déjeuner, c’est le manque de temps. Idéalement, je me lève deux heures avant de partir pour le travail, ça me laisse le temps de manger tranquillement et de me préparer sans stress.

Ça me paraissait impossible de prendre plaisir à déjeuner le matin quand j’ai commencé, pendant des années je m’étais persuadé que “j’étais comme ça”. La clé pour moi a été de me “forcer” les premiers jours – les dix premiers matins ont été les plus difficiles. Mais maintenant j’ai faim en me levant le matin et je vois la différence sur ma manière de m’alimenter toute la journée. Comme quoi tout est possible.

Merci à Sonia pour son témoignage.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur notre page contact.