Actualités Général

Témoignage : les dix premiers jours avec un ballon intra gastrique

Nous vous en avons parlé, Pondera propose désormais un nouveau programme: le programme Pondera Ballon. Il associe un ballon placé dans l’estomac pour réduire la prise alimentaire, à un apprentissage de modification des modes de vie du point de vue alimentaire et d’activité physique. Ce ballon innovant est mis en place sans intervention endoscopique ni anesthésie.

Aperçu des premiers jours après la pose d’un de ces  ballons, côté patient.

Pondera Ballon intra gastrique
“ Je ne regrette pas du tout, très positif “

Les premiers patients à avoir intégré le programme Pondera Ballon ont tous vu sa mise en place effectuée avec succès, et la perte moyenne observée au bout de 10 jours est de 5,5 kg (maximum: 7,9 kg , minimum 4 kg).

Une des patientes qui a bénéficié de l’innovation nous fait part de son ressenti très  positif après la première semaine.

“Je suis contente, malgré une sensation d’inconfort les premiers jours. “J’ai ressenti des crampes et état nauséeux, je me sentais fatiguée…”

Ces effets sont bien connus grâce à 20 ans de recul auprès des patients ayant eut recours à la pose d’un ballon. Ils résultent de la nécessité pour l’estomac de s’adapter à la présence du ballon et sont de courte durée.

Afin d’améliorer le confort des patients,, l’équipe médicale de l’IPCO met en place un protocole médicamenteux destiné à pallier à ces effets indésirables.

Passés les premiers jours, elle se sent bien mieux : “Aujourd’hui ça va bien, et dès la deuxième semaine on oublie quasiment la présence du ballon, sauf pendant les repas . Je mange trois fois par jour, mais très peu. Et surtout j’ai vite commencé à perdre !

Un programme alimentaire adapté pour une perte de poids optimale

Forte de son expérience dans la gestion chronique du poids, l’IPCO a mis en place un programme alimentaire spécifique qui permet aux patients de repasser progressivement à une alimentation solide suite à la mise en place du ballon. Le but est de permettre une adaptation de l’estomac au ballon et de booster la perte de poids tout en évitant la sensation de faim.

“Après une louche de soupe, on a plus faim, et une fois qu’on a plus faim, il n’y a plus de passage à l’acte !”

“Il faut être vigilante pendant le repas”

Contrairement à la sleeve gastrectomie qui modifie la sensation de faim, le ballon intra gastrique agit sur la sensation de satiété, c’est à dire le moment où la faim est satisfaite, où l’on se sent rassasié.

Des indications sur les quantités à manger sont données par l’équipe, toutefois chaque organisme est différent : il est donc primordial d’écouter son corps attentivement !

Lors des repas par exemple, il faut être à l’écoute pour sentir quand on a assez mangé par rapport aux nouvelles capacités de l’estomac, ce afin d’éviter des sensations inconfortables de “trop mangé, trop plein”.

Des interlocuteurs très présents à l’IPCO

“En plus du Dr. Kolmer qui gère systématiquement l’ingestion du ballon, une personne de l’IPCO est présente à la clinique lors de la pose pour nous accompagner durant l’ensemble du processus et  répondre à toutes nos questions.

On nous a remis une carte à garder sur nous: cette carte explique que nous sommes porteur d’un dispositif médical provisoire, la date de la pose, le numéro de lot et un numéro qui permet de joindre un des médecins de l’équipe 24h/24”, nous confie – t – elle. « C’est plutôt rassurant”.

L’équipe Pondera met en effet un point d’honneur à vous proposer un accompagnement médical et humain à chacune des étapes du programme.

 
Pour plus d’information, rendez-vous sur notre page contact.