Actualités Général

Travail de nuit et obésité : quels dangers

Une étude récente souligne les effets néfastes du travail de nuit sur la santé, et notamment les risques plus élevés de prendre du poids et de développer un diabète de type II. Nous faisons le point sur les mécanismes qui sont à la base du lien entre horaires décalés et obésité !

construction-692171_1280

Le travail de nuit de plus en plus courant

Qu’il s’agisse de la fonction publique ou du secteur privé, certaines activités ne peuvent pas s’interrompre la nuit et impliquent que des équipes soient présentes 24h sur 24. En France, nous considérons comme du travail de nuit toute activité professionnelle réalisée entre 21h et 6h. Certains corps de métiers, comme le corps hospitalier, la police et les pompiers, mais également certains pans de l’industrie sont particulièrement concernés par le travail de nuit.

On estime qu’environ 15,4% des salariés, soit 3,5 millions de personnes ont des horaires nocturnes. Cette proportion a doublé en 20 ans !

Pourtant, quelle que soit l’activité exercée, le travail de nuit est source de pénibilité particulière.

 
A lire aussi : L’obésité impliquée dans l’agressivité des cancers

Obésité et diabète de type II sont des conséquences probables du travail de nuit

Selon une étude réalisée par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) et publiée en juin 2016, les travailleurs de nuit encourent des risques pour leur santé en raison de leur rythme de travail. Le rapport, intitulé “Évaluation des risques sanitaires liés au travail de nuit”, détaille plusieurs pathologies dont la prévalence est plus élevé chez ce type de population. Ainsi, elle présente des risques accrus de cancers, de maladies cardio-vasculaires mais également de troubles psychiques.

Les experts montrent aussi que les personnes qui travaillent la nuit, et particulièrement avec des horaires alternants, sont plus susceptibles de prendre du poids et d’être atteintes de diabète de type II.

Comment organiser ses repas lorsqu’on travail de nuit ?

Si les auteurs de l’étude ne précisent pas quels mécanismes sont à l’oeuvre dans les liens entre travail de nuit et obésité, notre expérience montre que souvent les personnes qui travaillent de nuit ont une manière désorganisée de consommer leurs repas. Or préparer trois repas par jour, tous les jours, est indispensable pour une perte de poids durable. Il existe des manières d’organiser plus sainement votre alimentation même si vous travaillez de nuit : pourquoi ne pas en discuter avec notre équipe de professionnels de la nutrition ?

 
Pour en savoir plus sur notre offre, consultez nos programmes.

 
Source : ANSES, Évaluation des risques sanitaires liés au travail de nuit, Juin 2016